visiteurs
 
 
 
 


Liège dans la cartographie ancienne


Vues et plans de la ville aux XVIIe et XVIIIe siècles

 

Plan de Christophe Maire

Plan des ville et citadelle de Liege avec ses retranchemens en 1694, gravure rehaussée d'aquarelle.
A paris ches le Che de Beaurain Géographe ordinaire du Roy. Fouchault Scripsit.
Plan dressé trois ans après le bombardement de 1691, à la fin de la campagne des Flandres (1694).
Ce plan s'étend jusqu'au village de Seraing au sud, celui de Jupille au nord, Robermont à l'est et Saint-Gilles à l'ouest.
Plusieurs lignes de retranchements élevées par les alliés y sont indiquées.
Avec une échelle en toises, une rose des vents et un « Renvoy » ou légende de 45 numéros.
Dimensions : 50,0 (L) x 53,0 (H) cm.


Vue et perspective de la ville de Liege et ses environs prise de hauteur entre Saint Gille et sur Avroy, gravure.
D'après un dessin de Remacle Le Loup, 1738. Publié par Pierre Lambert de Saumery dans Les Délices du païs de Liège, Liège, 1738-1744.
Dimensions : 59,0 (L) x 25,0 (H) cm.
Voir le dessin de Remacle Le Loup


Plan de Christophe Maire

Plan de la ville de Liege, gravure.
Plan dressé par le R.P. Christophe Maire de la compagnie de Jésus. Ce plan figure, en carton, dans le coin supérieur gauche de la carte intitulée Carte de la principauté de Liège et de la comté de Namur tirée des observations faite sur les lieux par le R.P. Nicolas Le Clerc (voir la rubrique Cartes de la principauté). La date exacte n'est pas connue mais elle se situe vers 1740. Le plan est accompagné d'une légende des ponts, des portes, des rues, etc., ainsi que d'une liste des églises collégiales et des paroisses.


Extrait de la carte de Ferraris

Extrait de la carte de cabinet des Pays-Bas autrichiens levée à l'initiative du comte de Ferraris entre 1770 et 1777.
Dessin et aquarelle.
L'échelle originale est de 1 / 11 520.
Les cartes sont entièrement manuscrites et procèdent de levers sur le terrain.
L'adjonction de la principauté de Liège fait suite à la décision du 3 mars 1774.


Liège et métiers

Liege en 1737 et ses trente deux bons métiers, Olivier Henrotte dessinateur, E. Heusch sculp., 1852.
Dessin lithographié par D. Fabry et édité par N. Guitel.
La vue de la ville, inspirée du dessin de Remacle Le Loup, se trouve dans un encadrement de feuillages illustré sur ses bords supérieur et inférieur des blasons coloriés des trente-deux bons métiers.
Dimensions : 42,0 (L) x 32,0 (H) cm.

 

Principauté Diocèse Ville
XVIe et XVIIe siècles
Ville
XVIIe et XVIIIe siècles
Ville
XIXe siècle
Ville
XXe siècle

 
     
 
Prochaines visites guidées :     
 

 
  • Mercredi 26 ooût : De la citadelle aux Tawes : la nature en ville (infos)

Découvrez le programme complet et détaillé.

      : présentation de l'église Saint-Jacques
                                                               (RCF Liège – 21/11/2019))
    
  : présentation des fortifications de la citadelle
                                                               (RCF Liège – 03/07/2018))

Pour tout savoir sur les nouveautés et les visites guidées organisées, vous pouvez vous inscrire ci-dessous :

Adresse de courriel :   Inscription Désinscription            Il y a actuellement inscrits.
Le site est compatible avec la majorité des navigateurs récents : IE, Opera, Firefox, Google Chrome, Safari... sur PC et Mac.
 
 
Réalisation : © Fabrice MULLER – 1995 - 2020.
Date de création de la page : 07-01-2005 – Dernière modification : 4-08-2020 .