visiteurs
 
 
 
 

Liège à travers les siècles

 

Siècle par siècle :     8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21

~-200.000

Premières traces d'occupation humaine sur les hauteurs de Sainte-Walburge.

~-5.000 av. J.-C.

Traces d’un village néolithique omalien à la confluence de la Meuse et de la Légia.

2e siècle

Construction d'une villa gallo-romaine à l'emplacement de l'actuelle place Saint-Lambert.

~696 - 705
17 septembre

Lambert, évêque de Tongres-Maastricht, est assassiné à Liège.

718 au plus tard

L'évêque Hubert transfère à Liège les reliques de son prédécesseur saint Lambert.

742
2 avril
Naissance de Charlemagne à Jupille-sur-Meuse.

770

Charlemagne est à Liège pour y célébrer la fête de Pâques.

881

Liège est ravagée par les Normands. Le palais épiscopal, la cathédrale et la collégiale Saint-Pierre sont détruits.

954 Liège est épargnée par les Hongrois qui saccagent et pillent le pays.

972

L'empereur Otton I installe Notger sur le trône épiscopal.

980

L'empereur Otton II accorde à l'évêque Notger des pouvoirs temporels.

987

Prise de Chèvremont, dernier bastion rebelle au sein de la principauté.

Fin du Xe siècle Construction de la première enceinte.

1015

Fondation de l'abbaye bénédictine de Saint-Jacques par l'évêque Baldéric II.

1033

Construction du premier pont liégeois sur la Meuse : le pont des Arches.

1066

La plus ancienne charte de l'Occident médiéval accordant des libertés communales, la charte de Huy, est concédée à cette ville par l'évêque Théoduin.

1096

Godefroid de Bouillon vend son domaine à l'évêque de Liège, Otbert, pour financer son départ pour la première croisade.

~1110

Réalisation des célèbres fonts baptismaux de Notre-Dame-aux-Fonts, actuellement de Saint-Barthélemy. Ce chef-d'œuvre d'orfèvrerie médiévale mosane compte parmi les plus grandes merveilles artistiques du Moyen Âge.

1175

Charte de Brusthem, prélude à la charte de l'évêque Albert de Cuyck.

1185

Incendie de la cathédrale romane, dédiée à sainte Marie et saint Lambert, et construite à l'initiative de l'évêque Notger à la fin du Xe siècle. Une nouvelle cathédrale gothique va rapidement la remplacer.

1196

L'évêque Albert de Cuyck accorde aux Liégeois une charte de libertés mémorable qui porte son nom.

1212

Liège est mise à sac par le duc de Brabant, Henri I.

1213

La bataille de Steppes voit la victoire des milices liégeoises sur les troupes brabançonnes. Il s'agit de la première défaite d'une armée féodale face à une armée comprenant des milices urbaines. Cet événement eut un tel retentissement qu'il fut commémoré chaque année jusqu'à la fin de l'Ancien Régime.

Début XIIIe siècle Construction de la seconde enceinte.

1246

Institution de la Fête-Dieu à l'initiative de Julienne de Cornillon et d'Ève de Saint-Martin.

1287

La Paix des Clercs désigne le monastère de Saint-Jacques comme lieu de réunion des arbitres chargés de veiller au respect de cette célèbre constitution liégeoise.

1288

Première mention, à Liège, de l'existence d'une corporation de métiers : les tanneurs.

1296-1335

Guerre des lignages opposant deux familles liégeoises : les Awans et les Waroux.

1312
nuit du 3 au 4 août

Cette nuit est connue sous le nom de Mal Saint-Martin, au cours de laquelle, le peuple soutenu par le chapitre cathédral, met le feu à la collégiale Saint-Martin dans laquelle se sont réfugiés plusieurs dizaines de nobles qui périrent dans l'incendie. Cet épisode des luttes communales à Liège fut un des plus féconds en résultats.

1313
14 février

Paix d'Angleur.

1316
18 juin

La paix de Fexhe établit la base constitutionnelle du pays de Liège en instituant le partage du pouvoir entre le prince, le clergé, la noblesse et le tiers état, ce dernier représentant les villes.

1328
4 octobre

Paix de Wihogne.

1330
23 juin

La Paix de Jeneffe conduit à la définition d'une charte d'organisation des corporations de métiers.

1331
10 juillet

Paix de Vottem.

1343

Institution du Tribunal des XXII dont la mission était de garantir les citoyens contre les abus du prince.

1408

Bataille d'Othée où les milices liégeoises subissent une défaite sanglante face aux troupes bourguignonnes alliées à celles des comtes de Namur et de Hainaut et venues en aide au prince-évêque Jean de Bavière.

1467
20 octobre

Nouvelle défaite des milices liégeoises opposées aux troupes bourguignonnes à Brusthem près de Saint-Trond.

1468
nuit du 29 au 30 octobre

Coup de force avorté des six cents Franchimontois contre le duc de Bourgogne.

1468
3 novembre

En représailles au coup de force tenté par les six cents Franchimontois, les troupes bourguignonnes de Charles le Téméraire mettent à sac la ville de Liège.

1477

À la mort de son père Charles le Téméraire, Marie de Bourgogne rend leurs libertés et privilèges aux Liégeois.

1478
18 juin

Après dix ans d'exil, le perron, symbole des libertés liégeoises, emmené à Bruges en 1468, est ramené à Liège.

1487

La Paix de Saint-Jacques est signée à l'abbaye bénédictine de Saint-Jacques. Celle-ci codifie les lois et règlements du pays avec reconnaissance des franchises liégeoises par le prince-évêque Jean de Hornes.

1492 Charles VIII (roi de France) et Maximilien de Habsbourg (tuteur de son fils Philippe le Beau) signe le traité reconaissant la neutralité de la principauté.

1505-1538

Règne du prince-évêque Erard de la Marck.

1514-1538

Construction en style gothique flamboyant de la magnifique église abbatiale de Saint-Jacques.

1559 Démembrement du diocèse de Liège.

1627

Lutte entre les Chiroux – partisans du prince – et les Grignoux – démocrates. La lutte durera plus de vingt ans et verra la victoire des Chiroux.

1637
16 avril

Assassinat du bourgmestre Sébastien La Ruelle.

1650 Construction de la citadelle.

1655

Herstal fait désormais partie de la principauté.

1678

Bouillon est annexé à la France suite aux traités de Nimègue signés entre la France, les Provinces-Unies, l'Espagne et l'Empire et qui mettent fin à la guerre de Hollande.

1684
28 novembre

Le prince-évêque Maximilien-Henri de Bavière supprime les privilèges liégeois et limite la participation des métiers dans les affaires publiques. Pour mater la rébellion liégeoise, il avait fait appel à une troupe de trente mille Bavarois.

1691
2 au 6 juin

La ville de Liège est bombardée par les troupes françaises sous le commandement du maréchal de Boufflers (guerre de la Ligue d'Augsbourg).

1714 Construction du nouvel hôtel de ville. La Violette avait été détruite lors des bombardements de 1691.

1715

À Verviers, parution de la première gazette éditée dans la principauté.

1734

Incendie de la façade méridionale du palais des princes-évêques.

1746
11 octobre

À Rocourt, pendant la guerre de Succession d'Autriche, les alliés subissent une défaite face aux Français.

1789
18 août

Début de la Révolution liégeoise.

1789
30 novembre

Les troupes prussiennes occupent la principauté.

1790
16 avril

Évacuation des troupes prussiennes.

1791
12 janvier

Les troupes autrichiennes occupent la principauté.
Le prince-évêque Hœnsbroeck récupère son trône.

1792
28 novembre

Les troupes françaises occupent la principauté.

1793
5 mars

Retour des troupes autrichiennes à Liège.

1793

Début de la destruction de la somptueuse cathédrale gothique dédiée à Notre-Dame et saint Lambert, à l'instigation du Liégeois Léonard Defrance.

1794
27 juillet
Les troupes autrichiennes quittent Liège après avoir bombardé et incendié le quartier d'Amercœur.
Le dernier prince-évêque François-Antoine-Marie de Méan part en exil.
Retour des troupes françaises à Liège.

1795
1er octobre

Sur décision liégeoise, le territoire de la principauté est rattaché à la France. Liège sera le chef-lieu du département de l'Ourthe. Ainsi se termine l'histoire de la principauté épiscopale de Liège, considérée comme un territoire indépendant pendant plus de huit siècles.

1815

Suite à la chute de Napoléon, le Congrès de Vienne décide de réunir les territoires de l'ancienne principauté de Liège et des anciens Pays-Bas autrichiens à ceux des anciennes Provinces-Unies (Pays-Bas du nord) pour former le royaume des Pays-Bas.
Création de la province de Liège dont la ville de Liège est le chef-lieu.

1817

Fondation de l'université de Liège par Guillaume Ier d'Orange-Nassau.

1818 Construction du Théâtre royal.

1822
10 décembre

Naissance de César Franck à Liège.

1823

John Cockerill construit le premier haut fourneau à coke.

1826 Création d'une école de musique et de chant, à l'origine du futur Conservatoire.
1826
4 avril
Naissance de Zénobe Gramme à Jehay-Bodegnée, inventeur de la dynamo.

1830

Les Liégeois, emmenés par Charles Rogier, marchent sur Bruxelles et participent activement à la révolution belge qui verra la sécession des Pays-Bas et la création du royaume de Belgique.

1835 Éclairage au gaz.
1836 Construction du passage Lemonnier.

1842

Construction de la première gare des Guillemins.

1858 Naissance de Gustave Serrurier-Bovy, un des pères de l'Art Nouveau.
1881 Construction de la Montage de Bueren.

1882

Premiers essais d'électrification à Liège.

1903
13 février

Naissance de Georges Simenon au numéro 24 de la rue Léopold à Liège.

1905
27 avril au
6 novembre

Exposition universelle.

1914
5 au 16 août
La place forte de Liège résiste héroïquement et retarde ainsi l'invasion allemande.
1918
18 novembre
Fin des hostilités de la Grande Guerre.
1919
24 juillet
Le président de la République française, M. Raymond Poincaré, remet la Croix de chevalier de la Légion d'honneur à la ville de Liège pour son comportement héroïque ayant retardé l'invasion allemande en 1914.
1925-1926 Dernière grande inondation à Liège.
1930
3 mai au
3 novembre
Exposition internationale.
Pour célébrer avec faste le centenaire de l'indépendance nationale, la Belgique organise deux expositions parallèles qui se complètent harmonieusement : à Anvers, une exposition maritime, coloniale, et d'art flamand ancien ; à Liège, une exposition scientifique, industrielle, et d'art wallon ancien.

1939
20 mai au
2 septembre

Exposition internationale de l'Eau.
Alors qu'elle devait se terminer en novembre, elle sera clôturée prématurément le 2 septembre suite à la déclaration de guerre.

1940
12 mai
L'armée allemande occupe la ville.
1944
7 septembre
L'armée américaine libère la ville, mais commence alors la période la plus néfaste de la guerre avec la chute des bombes volantes V1 allemandes.
1958 L'université de Liège commence son transfert au Sart-Tilman.

1976

Fusion des communes (fusion effective au 1er janvier 1977).
Création de l'Euregio Meuse-Rhin.

1980 Fermeture du dernier puits de charbonnage de la région liégeoise, à Blégny-Trembleur. Le site est transformé en musée de la mine.
1982 Démolition de l'ancienne prison Saint-Léonard.
2004
3 juillet
La ville de Liège accueille le départ du Tour de France cycliste. Le samedi 3 juillet, le prologue se déroule sur un circuit de 6 km au cœur de la cité.
2009 Ouverture du Grand Curtius : musée d'archéologie, arts décoratifs, art religieux et art mosan, armes et verre.
Inauguration du nouveau Trésor de la cathédrale de Liège.
Inauguration de la nouvelle gare des Guillemins, œuvre de l'architecte catalan Santiago Calatrava.


Siècle par siècle :   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21


Fabrice MULLER, 2000.

Histoire de la ville de Liège.
Les évêques et princes-évêques de Liège.
Les bons métiers de la cité de Liège.
Histoire de la principauté de Liège.

Église Saint-Jacques   Page précédente   
 
     
 
Prochaines visites guidées :

  • samedi 18 février : Les terrils des Tawes : de Bernalmont à Batterie (infos)
  • dimanche 19 février : La vallée de la Chefna (Fonds-de-Quarreux) (infos)
  • mercredi 1er mars : L'église Saint-Jacques, joyau du gothique flamboyant (infos)
  • samedi 1er avril : De la citadelle aux Tawes : la nature en ville (infos)
  • mercredi 5 avril : Les enseignes en pierre sculptée (infos)
  • dimanche 9 avril : L'église Saint-Jacques de fond en comble (version longue) (infos)

Pour en savoir plus, consultez le programme complet.

Pour tout savoir sur les nouveautés et les visites guidées organisées, vous pouvez vous inscrire ci-dessous :

Adresse de courriel :   Inscription Désinscription            Il y a actuellement inscrits.
Le site est compatible avec la majorité des navigateurs récents : IE, Opera, Firefox, Google Chrome, Safari... sur PC et Mac.
 
 
Réalisation : © Fabrice MULLER – 1995 - 2017.
Date de création de la page : 1998 – Dernière modification : 25-03-2016 .