visiteurs
 
 
 
 

Église Saint-Jacques-le-Mineur à Liège

Ancienne abbatiale bénédictine

Fondation

Fondation

Lorsque l'évêque de Liège, Baldéric II, successeur de Notger, décide de la fondation de l'abbaye de Saint-Jacques-le-Mineur, l'emplacement choisi, à la pointe méridionale de l'île, est encore envahi par la végétation. Toutefois, les aménagements apportés par Notger, qui a fait approfondir le lit du fleuve, ont rendu l'endroit moins marécageux.

L'histoire de l'abbaye commence ainsi le 25 avril 1015 avec la pose de la première pierre de la crypte. Cette crypte, terminée et consacrée le 6 septembre 1015, est dédiée à l'apôtre saint André dont l'évêque aurait reçu une relique, don de l'empereur Henri II, et qui fut exposée dans la crypte à l'attention des pélerins. Lorsque Baldéric décède le 29 juillet 1018, il est enseveli dans cette crypte, aux côtés de son frère, comte de Looz et avoué du monastère.

Suite au décès de Baldéric, les travaux de construction du monastère s'interrompent, et il faut attendre l'intervention de l'empereur Henri II en personne, lors de son séjour à Liège en 1019, pour que ceux-ci reprennent. En 1021, les bâtiments claustraux sont suffisamment avancés pour permettre l'hébergement des premiers moines. C'est Olbert, abbé de Gembloux, qui vient y établir une communauté bénédictine de quelques moines. Ce disciple de Hériger de Lobbes et de Fulbert de Chartres contribue à développer la réforme de Richard de Verdun qui prône une plus grande ferveur dans la vie monastique.

L'église abbatiale est consacrée le 24 août 1030 par l'évêque Réginard. Elle est dédiée à l'apôtre saint Jacques le Mineur, cousin du Christ. La construction du cloître ne s'achève, quant à elle, qu'en 1052 et permet alors l'hébergement de 25 religieux. L'abbé Olbert décède le 14 juillet 1048 et est enterré dans le chœur sous la couronne de lumière.

L'église primitive est construite selon le schéma mosan habituel du début du XIe siècle. Longue de 50 m. sur 20 m. de large, en forme de croix latine, elle est constituée de 3 nefs réparties sur 5 travées, d'un transept, et d'un sanctuaire surmonté d'une voûte de pierre. Ce n'est que lors de la construction de l'avant-corps actuel que l'église a été étendue à 6 travées. Cet avant-corps roman, conservé de nos jours, n'a été construit que dans la seconde moitié du XIIe siècle et ne fait donc pas partie de l'église primitive.

Voir la maquette de l'église Saint-Jacques pour plus de détails.    

Suivant

PAGE PRÉCÉDENTE          SOMMET DE LA PAGE

 
     
 
Prochaines visites guidées :

  • samedi 18 février : Les terrils des Tawes : de Bernalmont à Batterie (infos)
  • dimanche 19 février : La vallée de la Chefna (Fonds-de-Quarreux) (infos)
  • mercredi 1er mars : L'église Saint-Jacques, joyau du gothique flamboyant (infos)
  • samedi 1er avril : De la citadelle aux Tawes : la nature en ville (infos)
  • mercredi 5 avril : Les enseignes en pierre sculptée (infos)
  • dimanche 9 avril : L'église Saint-Jacques de fond en comble (version longue) (infos)

Pour en savoir plus, consultez le programme complet.

Pour tout savoir sur les nouveautés et les visites guidées organisées, vous pouvez vous inscrire ci-dessous :

Adresse de courriel :   Inscription Désinscription            Il y a actuellement inscrits.
Le site est compatible avec la majorité des navigateurs récents : IE, Opera, Firefox, Google Chrome, Safari... sur PC et Mac.
 
 
Réalisation : © Fabrice MULLER – 1995 - 2017.
Date de création de la page : 08-2002 – Dernière modification : 31-10-2007 .